Les forces de sécurité russes ont publicisé l’arrestation de Mikhail Kavun, 61 ans. Cette personnalité juive a reconnu avoir financé de 2015 à 2019, le groupe bandériste ukrainien, Pravy Sector, responsable d’apologie raciale, de tortures et d’incitations au meurtre.

De nombreuses sources russes dressent l’histoire des juifs-bandéristes (Zhidobandera), terme apparu en 1981, en pleine Union soviétique. Ce groupe violemment anti-Russe soutenait les bandéristes misant sur le fait que ceux-ci ne se retourneraient pas contre eux.

Cette affaire intervient après l’algarade opposant le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov, au gouvernement israélien [1]. Selon le cabinet du Premier ministre Naftali Bennett, le président Vladimir Poutine lui aurait présenté des excuses, ce que le Kremlin ne confirme pas [2].

M. Lavrov avait évoqué la participation de juifs aux crimes nazis, ce que des personnalités juives avaient interprété comme une banalisation de ces crimes. Cette participation, quoiqu’extrêmement marginale, reste le plus fort tabou dans les communautés juives.





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.