Le 13 mai 2022, la Fédération de Russie a présenté de nouveaux éléments au Conseil de sécurité relatifs aux programmes de recherche militaire US en Ukraine.

Il s’agit notamment des expériences biologiques menées à leur insu sur des malades mentaux ukrainiens à l’hôpital psychiatrique n° 1 (village de Streletchyé, région de Kharkov) et sur l’utilisation délibérée d’un agent tuberculeux pour infecter la population du district de Slavianoserbsk (République populaire de Lougansk).

Les documents saisis par la Russie attestent que quatre géants de la pharmacie, les laboratoires Pfizer, Moderna, Merck et Gilead, participaient à ces expériences.

Intervenant en duplex vidéo, le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé du désarmement, Thomas Markram, a assuré que son organisation ignorait tout de ces programmes et ne pouvait elle-même s’en saisir. Il a appelé les participants à résoudre pacifiquement ce problème en utilisant les procédures des articles V et VI de la Charte.

Les ambassadeurs des pays membres de l’Otan ont tous nié les accusations russes et dénoncé de la désinformation.

Au contraire, l’ambassadeur chinois Dai Bing a déclaré que ces éléments effrayants devraient soulever l’inquiétude de toute la communauté internationale.

Selon la presse US, le programme de recherche militaire biologique du Pentagone a été organisé en Ukraine par la société Rosemont Seneca Technology Partners (RSTP) créée par Hunter Biden (fils du président Joe Biden) et Christopher Heinz (beau-fils de John Kerry).





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.