https://fr.sputniknews.com/20220303/sandrine-rousseau-exclue-de-lequipe-de-campagne-de-jadot-1055473890.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

AFP

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/102063/47/1020634774_0:0:2803:2804_100x100_80_0_0_78e03485ad11abba8b543afec9f32666.jpg

AFP

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/102063/47/1020634774_0:0:2803:2804_100x100_80_0_0_78e03485ad11abba8b543afec9f32666.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/09/09/1046111188_173:0:2904:2048_1920x0_80_0_0_f193d375f3b817791de87d4cba2b594f.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

sandrine rousseau, yannick jadot, présidentielle française 2022, campagne électorale

La finaliste de la primaire écolo Sandrine Rousseau a été exclue jeudi de l’équipe du candidat Yannick Jadot pour des propos au vitriol sur la stratégie de l’écologiste rapportés par Le Parisien, a annoncé le directeur de campagne dans un communiqué.

Cet article “illustre ses choix de faire prévaloir une expression personnelle sur le collectif”, estime Mounir Satouri. “Nous prenons acte de sa décision. Sandrine Rousseau n’assume donc plus de responsabilités au sein de la campagne écologiste”, ajoute-t-il.

“Elle ne préside plus le conseil politique, elle n’est plus conseillère spéciale du candidat”, a-t-il précisé à l’AFP, égrenant les postes-clés que la chantre de “l’éco-féminisme” occupait sur le papier.

Propos “de couloir”

Mme Rousseau a formellement démenti auprès de l’AFP les propos cités par Le Parisien: “Ce sont des propos uniquement rapportés, de couloir”.

Les relations entre les deux finalistes de la primaire de septembre dernier n’ont jamais été harmonieuses en raison d’une divergence sur la ligne politique, Yannick Jadot se posant en défenseur d’une écologie pragmatique et Sandrine Rousseau prônant la radicalité.

Cet incident vient percuter une campagne qui peine à décoller depuis de nombreux mois. Les sondages donnent actuellement Yannick Jadot à entre 5 et 6,5% des intentions de vote, loin du second tour mais aussi de Jean-Luc Mélenchon, donné au-dessus des 10%.





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.