Dans une interview accordée à une chaîne russe, Anatoly Antonov, ambassadeur de la Russie aux Etats-Unis, prévient que son pays ne capitulera pas en Ukraine

La Russie ne recule devant rien malgré les très sévères sanctions qui lui ont été infligées par l’Occident. C’est du moins ce qui ressortent des propos d’Anatoly Antonov, ambassadeur russe aux Etats-Unis. En effet, dans une interview relayée par l’agence de presse Tass, il persiste et signe : la Russie ne capitulera pas en Ukraine.

“Nous sommes fermement et clairement confiants, en tout cas les diplomates russes qui travaillent ici, qu’il n’y aura jamais de capitulation”, a-t-il déclaré. Et d’ajouter : “nous sommes confiants que tous les objectifs fixés par le chef suprême des forces armées seront totalement atteints. Nous ne renoncerons jamais et nous ne reculerons jamais”.

Dans l’interview, le diplomate russe est sans ambages. Pour lui, l’objectif est de faire en sorte qu’il n’y ait plus aucune menace (à la Russie) en provenance de l’Ukraine. Sur la position des Etats-Unis, Anatoly Antonov estime que le pays de l’Oncle Sam s’enlise davantage dans une guerre dont les conséquences pourraient être imprévisibles, surtout s’agissant de deux puissances nucléaires.

Il convient de souligner que depuis la guerre en Ukraine, les autorités russes laissent clairement entendre leur intention de créer un nouvel ordre mondial qui défiera la superpuissance occidentale que Moscou accuse ouvertement d’opprimer le reste du monde pour imposer son hégémonie.

“Il est évident que les tentatives collectives de l’Occident de bloquer le cours naturel de l’histoire, de résoudre les problèmes aux dépens des autres sont vouées à l’échec. Le monde d’aujourd’hui est constitué de différents pôles de décision. Il est multipolaire”, disait Sergei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, dans une interview accordée à un média chinois début mai.

Et d’ajouter : “nous voyons le dynamisme avec lequel se développent les pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine. Chacun a une liberté de choix, y compris des moyens de développement et de participation aux projets d’intégration. Notre opération militaire spéciale en Ukraine participe aussi de ce processus de libération du monde de l’oppression néocoloniale occidentale, mélangée de racisme et de complexe d’exceptionnalité”.

Et ce 12 mai, c’est Vladimir Poutine, lui-même, qui a accusé l’Occident de vouloir sacrifier le reste du monde avec l’unique objectif de maintenir son hégémonie. Ainsi, parlant de la famine qui menace des pays du monde, il disait ceci : “la responsabilité de cette situation repose complètement et entièrement sur les élites des pays occidentaux qui, au nom de la préservation de leur domination mondiale, sont prêts à sacrifier le reste du monde”.

Et de poursuivre : “nos entreprises de production sont en train petit à petit de satisfaire le marché intérieur après la départ des partenaires sans scrupules”, s’insurge Poutine qui assure que les entreprises russes arrivent à ravitailler la population en denrées de premières nécessité.”





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.