Le président croate, Zoran Milanović, a annoncé que son pays s’opposerait à tout élargissement de l’Alliance atlantique tant que la situation des Croates de Bosnie-Herzégovine ne serait pas résolue.

La Croatie n’a pas de problème particulier ni avec la Finlande, ni avec la Suède, mais, comme la Turquie, considère ses intérêts particuliers avant ceux de ces pays.

Le président Milanović fut, en 1996, conseiller au sein de la mission croate auprès de l’Union européenne et de l’Otan.

À propos de la Turquie, le président de la Commission des Affaires étrangères du Sénat US, Robert Menendez, a déclaré qu’il interdirait la livraison de F-16 à l’armée turque tant qu’Ankara bloquerait l’élargissement de l’Otan.





Source:

One thought on “La Croatie s’oppose à l’élargissement de l’Otan”
  1. Doonnez, doodoonnez, doonnez… peut-être qu’on s’ra d’accord!
    Donc, selon certaines lectures, cette OTAN, si, “puissante”, “intelligente”, “visionnaire”, préparée depuis des lustres pour ce qui se passe actuellement… n’avait même pas prévu une petite dérobade au cas où l’un de ses adhérents serait réfractaire de quelque manière que ce soit, à son ambition, que dalle, rien, démocratique jusqu’au bout des ongle, chaque membre pèse le même poids que l’autre.
    C’est ballot, mais bon, avec nos prévisionnistes capables d’écrire des protocoles autoréalisateurs, attention, ici chaque mot dit ce qu’il a à dire sans extrapolation.
    C’est quoi la suite, des punitions, des sanctions, des pressions, quoi?
    Maintenant, les opinions publiques ont l’attention portée sur les pays non favorables à l’intégration de la Suède et la Finlande dans l’organisation belliciste anti-russe.
    Ça va être difficile pour l’Amérique et sa valétaille de produire des illusions d’optique pour nous mettre en défaut d’attention, ils pourront commettre toutes les fautes de raisonnement qu’ils voudront, tout passage en force équivaudra à une perte de légitimité à terme.
    En vérité, plus les choses avances, plus la Secte perd de ses individus aliénés, or, ça devient de plus en plus dure pour elle d’avoir des arguments forts aptes à formuler la moindre persuasion chez chacune et chacun, une telle perte d’autorité aussi rapide sur l’opinion publique alors que même en faisant l’emploi de moyens émotionnels exagérés c’est à courte portée et surtout limité quant à l’effectif touché, ça n’augure rien de bon pour la suite.
    Les révolutions occidentales ne sont plus de folles espérances.
    En vérité, nous avons dépossédé le rêve réaliste des mains des marchands de merveilleux qui négligeaient ce Vrai et Authentique dont a besoin chacune et chacun, dorénavant, si nous ne perdons pas de vue cette réalité, il va leur falloir sacrément courir derrière nous pour espérer nous rattraper et, espérer, reprendre les choses en main.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.