https://fr.sputniknews.com/20220303/la-multinationale-danone-annonce-quelle-reste-en-russie-et-expose-ses-priorites-1055460179.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/101688/27/1016882762_170:0:2901:2048_1920x0_80_0_0_3b4bb42c41e5bb4a8c9e2d6a486b44a6.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

danone, russie, sanctions, économie

L’entreprise Danone n’envisage pas de se retirer de la Russie, sur fond d’opération militaire en Ukraine. La sécurité du personnel et le bon fonctionnement de la compagnie sont ses principales priorités dans le pays.

Sputnik France reste accessible sur Telegram et Odysee. Pour accéder à notre site et à notre chaîne YouTube vous pouvez utiliser un VPN, par exemple CyberGhost, Astrill, NordVPN, ZenMate ou Private VPN.
Au vu de l’opération militaire spéciale en Ukraine, certaines entreprises étrangères annoncent qu’elles quittent la Russie.De son côté, la société française Danone, l’un des principaux producteurs laitiers, n’a pas l’intention de se retirer du pays, a annoncé le service de presse de l’entreprise dans une déclaration citée par les médias russes.

“Nous ne prévoyons pas d’arrêter nos activités en Russie et de quitter le marché. Pour l’instant, les systèmes clés, l’infrastructure et la logistique de la société en Russie fonctionnent en mode d’exploitation normal”, indique la source.

La compagnie précise aussi que ses principales priorités dans le pays “sont la sécurité de notre personnel et le bon fonctionnement de l’entreprise”.

En outre, selon la société, dans les conditions actuelles, sa tâche est de fournir aux consommateurs les aliments qui leur sont nécessaires.

Opération militaire en Ukraine

L’opération militaire spéciale de la Russie en Ukraine a débuté le 24 février, trois jours après que Vladimir Poutine a reconnu l’indépendance des Républiques populaires de Lougansk et de Donetsk, expliquant que Kiev ne respecte pas les accords de Minsk et que la situation dans le Donbass peut être qualifiée de “génocide”.

Le Président russe a alors souligné que les plans de Moscou n’incluaient pas l’occupation des territoires ukrainiens, mais la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine, ce qui a été confirmé le 25 février par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov qui assure que cela va permettre aux Ukrainiens de “déterminer librement leur avenir”.





Source:

One thought on “La multinationale Danone annonce qu’elle reste en Russie et expose ses priorités”
  1. He bien, ce ne sont plus des fissures qui se découvrent dans le camp occidental là, ce sont de véritables crevasses.
    Si, Danone reste en Russie c’est que les avantages sont bien plus conséquents pour cette multinationale qui sait certainement beaucoup de choses des enjeux futurs que ceux dont qui parlent en tant qu’experts.
    Il fallait qu’il y en ait un qui stoppe cette hémorragie de fuite des entreprises qui se ferment à un marché économique considérable dans la bonne marche de leurs plans d’affaires.
    C’est pas vraiment pas un bon signe de la soi-disant possibilité de victoire ukrainienne dans ce conflit, c’est déjà le retour au réalisme des affaires courantes.
    La Russie va agrandir son territoire et plus personne n’y pourra rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.