Les Etats-Unis, par le biais du Département du Trésor (ministère de l’Economie), ont annoncé, dans un communiqué rendu public ce 24 mai, qu’ils ne renouvelleront pas la licence qui doit permettre à la Russie de pouvoir rembourser ses créanciers internationaux payés par des banques américaines. Une très mauvaise nouvelle pour Moscou qui risque de connaître une récession extrêmement sévère dans un futur proche

“Provoquer l’effondrement de l’économie russe”. Tel était l’avis de Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie dans les premiers jours ayant suivi l’invasion de l’Ukraine par les forces russes. Si en France, les déclarations de l’homme fort de Bercy avaient choqué plus d’un, ce n’est pas le cas des Etats-Unis qui assument ouvertement leur stratégie de faire tomber l’économie russe.

Et la récente décision de Washington semble le prouver. En effet, d’après plusieurs médias dont ABC News, le gouvernement américain a tout simplement décidé de plonger la Russie vers une récession économique inévitable en empêchant ce pays de payer ses créanciers internationaux.

Ainsi, selon les informations fournies par ce média, le Département du Trésor (ministère américain de l’Economie) a annoncé, dans un communiqué, qu’il n’a aucune intention de renouveler la licence qui était pourtant censée permettre à la Russie de rembourser ses créanciers internationaux via des banques américaines.

L’information a été confirmée ce 24 mai par l’agence de presse américaine, The Associated Press. Il convient de souligner que cette énième décision prise par Washington entre dans le cadre d’une série de sanctions annoncées en mars dernier par les Etats-Unis contre la Russie suite à la décision de Vladimir Poutine d’intervenir en Ukraine.

Parmi les décisions prises par l’Occident, figuraient l’expulsion de la Russie du système financier SWIFT et de la Coupe du Monde de football qui doit se dérouler cette année au Qatar, la fin de l’achat de gaz et de pétrole russe mais aussi l’expulsion de représentants diplomatiques russes jusque-là en mission aux Etats-Unis ou en Europe.

Pour rappel, Vladimir Poutine avait déclenché une intervention militaire le 24 février dernier en Ukraine. Justifiant cette action qualifiée de “criminelle”, l’homme fort du Kremlin avait parlé de “dénazifier et démilitariser” l’Ukraine. Quelques jours plus tard, face à la presse, le président avait expliqué sa décision par la nécessité de protéger la population russophone du Donbass, persécutée depuis des années par Kiev.





Source:

One thought on “Terrible nouvelle pour Poutine : les Etats-Unis interdisent à la Russie de payer sa dette en dollars”
  1. Mais, où est la terrible nouvelle là? Celui ou celle qui écrit ça n’y comprend absolument rien.
    La Russie n’est serait pas en faillite, elle peut payer, si les USA veulent entacher sa réputation, ça prouve beaucoup de choses mais principalement que ce sont des idiots, puisque ce sont les créanciers qui se font baiser dans l’histoire, ils perdent de l’argent non pas à cause des Russes, mais des Américains, qui est le plus à blâmer?
    On parle d’argent, c’est le meilleur moyen de tester la solidité réelle de l’Amérique, que sont prêts à faire les créanciers pour récupérer leur argent, car pour la Russie, c’est tout benef, qu’on lui refuse son argent.
    Elle est déjà exclue des marchés financiers, et ça n’a pas détruit son économie, elle va donc continuer à gagner de l’argent sans avoir de créances, le pied.
    Mais soyons sérieux, avec tout ce qu’à coûté la mascarade Covid tant aux investisseurs privés qu’aux États, faire le deuil d’un argent qu’on leur enlèverait uniquement techniquement alors que les moyens réels de l’obtenir sont là, ça va pas passer, l’Amérique se prépare à un nouveau bouillon.
    C’est là que se mesure la stratégie russe et qu’il est possible d’identifier l’issue prochaine de cette confrontation titanesque, dès lors que la Russie contraint l’adversaire à tout le temps changer de front, c’est qu’elle le balade.
    Or, depuis le début c’est exactement ce qui s’est observé, que ce soit côté américain qu’européen.
    Si en plus elle force l’adversaire à éparpiller ses forces jusqu’à l’épuisement physique et cognitif, c’est pas elle qui doit être en crainte pour l’avenir, c’est sûr même.
    On va pas revenir sur les Ukrainiens, s’ils comprennent toujours pas que leur mort est inutile, qu’est-ce qu’on y peut, mais les signes d’épuisement physiques comme cognitifs ils ont déjà été entendus aussi bien provenant d’Amérique que d’Europe ou ailleurs, jusqu’ici, les Russes ne se plaignent pas.
    Mais alors, quoi? Elle est encore l’une des principales responsables en charge du ravitaillement de l’adversaire, elle peut donc à loisir menacer celui-ci comme bon lui semble, puisqu’on veut l’effondrer, pourquoi tomberait-elle seule alors qu’elle peut entrainer tout le monde dans sa chute, c’est franchement pas l’image qu’on se fait d’un perdant, non?
    Mais, évidemment, comme, ses adversaires font du tintamarre devant les caméras, les assemblées et sur les estrades, on croit un instant à leurs gesticulations, mais dans la réalité ils se plient à toutes ses volontés comme de petites chiures, donc, c’est elle aussi qui contrôle les issues de leur retraite puisqu’ils vont là où elle veut qu’ils aillent ,en vérité.
    Conclusion, la Russie a réalisé la dislocation de l’Amérique et l’Occident.
    En guerre ça pardonne pas, l’affaire est sur le point d’être définitivement classée car la soi-disant épreuve à laquelle Biden voudrait soumettre la Russie va nous démontrer qui maîtrise les principes de soumission ici, comme vu plus haut, c’est pas occidental.
    La Russie plutôt que d’avoir cherché la destruction de l’Amérique folle et enragée comme celle-ci et ses valets le voudraient pour elle, a choisi la stratégie de dislocation de l’adversaire, on le voit, malgré les simagrées pour donner le change, elle y est déjà parvenue, c’est fait, c’est incontestable, c’est gagné!
    Faut vraiment être con pour ne pas le voir, faire croire que la Russie ne peut pas payer ses dettes, c’est à l’intention de qui, puisque tout le monde sait qu’elle gagne un pognon monstre actuellement, donc, l’effet psychologique désastreux qui va découler de cette mise en faillite provoquée, ce sont les partenaires américains qui vont les subir avec le sentiment de se sentir piégés et floués auprès d’elle, ça va vite entamer leur scepticisme à lui rester fidèle, elle dévore ses amis et partenaires, désolé, mais elle est déjà morte, faut juste que nous l’acceptions, la fin de l’année va être difficile à passer pour elle.
    La vérité dans cette histoire est que la Russie a toujours eu les moyens adaptés à son ambition pour mener son action, ça en permanence, sur le terrain ça s’observe, elle avance inexorablement, deuxièmement, jamais elle n’a paniqué malgré toutes les fausses manœuvres tentées devant elle de sorte qu’elle a toujours maintenu l’adversaire dans son viseur, c’est imparable.
    Tout est rationnel côté russe, allez au plus direct sans fournir plus d’efforts que nécessaire, elle n’a pas jeté toutes ses forces à produire son plan alors que la propagande pressante derrière elle aurait pu le laisser croire, si elle rencontre trop de difficultés quelque part, elle ne s’épuise pas inutilement et s’en va ailleurs percer un endroit plus faible, c’est juste une démonstration de force titanesque comme on en avait pas vu depuis des lustres.
    Je le dis et je l’affirme, l’Amérique va se faire débrancher par la Russie à l’échéance de la dette de celle-ci!
    Cette guerre entre les deux géants est terminée les USA sont vaincus.
    Maintenant, il n’y a plus qu’à faire parler les armes pour confirmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.