Le 27 mai, le dirigeant de la République populaire de Donetsk Denis Pouchiline a accordé une interview à RIA Novosti, dans laquelle il s’est exprimé sur les projets de restauration de Marioupol et sur l’avenir de l’usine Azovstal.

«Pour nous, il est essentiel que le port de Marioupol devienne une sorte de hub. Il doit être restauré pour que les matériaux de construction soient importés à travers lui» : c’est un des projets pour la ville de Marioupol qu’a évoqués, dans une interview à l’agence russe Ria Novosti ce 27 mai, le dirigeant de la République populaire de Donetsk (RPD), Denis Pouchiline.

Les forces russes et celles de la RPD ont récemment pris le contrôle total de la ville de Marioupol, avec la reddition des derniers militaires ukrainiens et combattants du bataillon néonazi Azov qui étaient retranchés dans le complexe industriel d’Azovstal.

La RPD et la République populaire de Lougansk, dans le Donbass, sont en lutte contre Kiev, qui ne reconnaît pas leur indépendance vis-à-vis de l’Ukraine. La Russie a en revanche reconnu l’indépendance de ces deux territoires le 21 février, trois jours avant de déclencher une «opération militaire spéciale» en Ukraine. Celle-ci vise, selon le président russe Vladimir Poutine, à porter secours aux populations du Donbass qui seraient menacées de «génocide», mais aussi à démilitariser et «dénazifier» l’Ukraine.

Kiev et ses alliés occidentaux dénoncent de leur côté une guerre d’invasion ; les Etats-Unis et les pays de l’Union européenne ont pris, dans ce contexte, de nombreuses et importantes sanctions antirusses.



Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.