Le patron des laboratoires Biogroup a été retrouvé mort mercredi 22 juin au petit matin, au pied de l’hôtel Royal Monceau à Paris (8ème arrondissement), selon le Parisien.

Docteur en pharmacie, Stéphane Eimer, 52 ans, avait lancé son entreprise en 1998, en Alsace, avec deux collaborateurs. Surnommé le “premier biologiste de France”, il était détenteur d’une fortune estimée à 600 millions d’euros par le magazine Challenges en 2021.

Pressentant le débordement des structures publiques, son investissement dans les technologies de test RT-PCR dès 2020 avait été massif et avait conduit son groupe à dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires. Un investissement qu’il souhaitait accentuer et étendre à d’autres pathologies. 

L’hypothèse d’un suicide semble être privilégiée : un mot aurait été retrouvé invoquant notamment un conflit conjugal, selon le Parisien, qui indique que le parquet de Paris a confirmé l’ouverture d’une “enquête en recherche des causes de la mort”.

Dans un communiqué publié cet après-midi, le groupe a exprimé sa “très grande tristesse” :

“Le groupe Biogroup, l’ensemble des dirigeants et des collaborateurs du groupe ont la très grande tristesse de vous informer du décès de notre dirigeant-fondateur, Stéphane Eimer.

Stéphane Eimer a bâti un groupe solide en France comme en Europe. L’ensemble des dirigeants et collaborateurs du groupe poursuivra son œuvre avec engagement.

Nous adressons nos plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Stéphane.





Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.